Quels matériels de secourismes doivent être à disposition dans une entreprise ?

0
113
matériels de secourismes

Les locaux de l’entreprise doivent être équipés du matériel de premiers secours nécessaire. En fonction du caractère à risque des opérations réalisées. Les employeurs doivent assurer la sécurité des travailleurs en facilitant l’utilisation du matériel de premiers soins nécessaires.

C’est le médecin du travail qui détermine le contenu de la trousse de premiers soins de l’entreprise, en fonction de l’intervention chirurgicale qui y est pratiquée. N’incluez pas de médicaments, de boules de coton ou de pommades dans la trousse de premiers soins.

Trousse de premiers secours : quel matériel doit-on prévoir pour les salariés ?

Il n’y a pas de liste exacte des matériaux inclus dans la trousse de premiers soins de l’entreprise. Cela doit être fait en fonction du risque de l’activité et des différentes positions. Si les employés manipulent des produits chimiques, ils doivent se laver les yeux. S’ils utilisent des machines et des outils tranchants, ils peuvent évidemment utiliser un kit de récupération de membre sectionné.

Afin de fournir la trousse de premiers soins de l’entreprise, des médecins professionnels seront là pour conseiller les employeurs. Il les guide dans le choix des équipements à fournir à leurs salariés. Il peut alors recommander un défibrillateur externe automatisé pour le site. En fonction des risques de l’industrie ou des employés de l’entreprise. Si un tel équipement est requis, l’employeur doit fournir une formation aux premiers soins pour les employés.

Conformément aux dispositions de l’avis du 20 janvier 1997, toutes les procédures doivent également être écrites et soumises au CSE. Le médecin professionnel enregistrera dans la convention la personne autorisée à utiliser la trousse de premiers soins.

Où ranger le matériel de premiers secours ?

Le matériel de premiers secours doit d’abord être facile à utiliser. Par conséquent, il doit être placé à un endroit précis pour une utilisation facile par les employés et les sauveteurs.

Il peut s’agir du hall d’entrée ou d’une infirmerie à proximité de l’ouverture principale des locaux. Les employeurs peuvent également choisir de placer des trousses de premiers soins à proximité de zones dangereuses.

Quel que soit l’endroit, la salle d’urgence doit avoir des panneaux de signalisation. Ces signaux sont décrits dans l’arrêté du 4 novembre. Ils doivent être de forme rectangulaire ou carrée et comporter un hiéroglyphe blanc sur fond vert. Ce panneau est très important et peut guider rapidement les premiers intervenants et les sauveteurs qui ne connaissent pas la zone. Sur le site de SMSP, vous trouverez davantage d’astuces pour ranger vos équipements de premiers secours.

armoire à pharmacie d’une entreprise

Salle de soins : Est-ce obligatoire pour l’entreprise ?

Pour les grandes entreprises, l’installation de salles de soins est obligatoire. Les entreprises visées par l’article R. 4214-23 du Code du travail sont les entreprises dont le nombre minimum de salariés est de 200 dans les organisations industrielles. Cela est de 500 salariés dans les autres types d’organisations.

Ensuite, la salle de traitement est utilisée pour les premiers soins. Son ouverture principale doit être suffisamment large pour pouvoir le traverser avec une civière. Les employeurs ne doivent pas non plus oublier de placer les appareils d’appel à proximité des locaux ou des zones à risques.

Cela alertera rapidement les infirmières internes de l’entreprise et les agences de secours externes. Et même les urgences en fonction de la gravité de l’accident. Les équipements de premiers secours sur le lieu de travail peuvent assurer un traitement rapide des blessés. Et contribuer à améliorer la sécurité des employés sur le lieu de travail.

La composition de l’armoire à pharmacie d’une entreprise

Différents dossiers d’évaluation des risques servent de base pour décider quels dispositifs de soins doivent être présents dans l’entreprise. Par conséquent, la composition du support de médicament peut varier en fonction du danger potentiel. Cependant, il existe un certain nombre de produits qui sont utiles dans n’importe quel lieu de travail.

Par exemple, voici une liste de quelques équipements de base qui peuvent être placés sur n’importe quel tiroir à médicaments :

  • Désinfectant pour les mains à base d’alcool
  • Gants de soignant jetables
  • Une compresse de gaze
  • Antiseptique : spray, lingette, flacon
  • Bandages de différentes tailles, résistants à l’eau
  • Bandes de différentes largeurs
  • Rouleaux adhésifs
  • Ciseaux
  • Pince pour enlever les corps étrangers
  • Bande de sang
  • Bandage de survie
  • Longe pour protéger les membres blessés
  • Épingle de sécurité
  • Lingettes ou crème pommade spéciale brûlures
  • Huile de sésame pour plaies
  • Sacs à déchets d’équipement de soins de santé
  • Masques de protection respiratoire pendant les épidémies
  • Masques bouche-bouche
  • Kits de rééducation des mains et des pieds sectionnés (pour les entreprises de gestion des machines de découpe)
  • Packs froids instantanés pour les plaies
  • Alcool isopropylique à 70 %

La pharmacie de la Société ne contient pas de médicaments. En effet, les livraisons par du personnel non médical peuvent entraîner une mauvaise gestion ou des accidents allergiques. Les médicaments peuvent se trouver dans l’armoire à pharmacie s’ils sont manipulés par un médecin ou une infirmière.

Qui peut utiliser les matériels de secourisme ?

Idéalement, si vous avez un médecin du travail, un infirmier diplômé d’état ou un secouriste dans votre entreprise, il est responsable des premiers secours et donc de l’utilisation du contenu.

La circulaire du 20 janvier 1997 prévoit que ces informations sont clairement documentées et validées par l’employeur et la Commission Economique et Sociale. Ce document comprend également les formations ultérieures, les diplômes obtenus et les contrôles réguliers.