Tout savoir sur le remboursement des implants mammaires

0
80
Une femme avec une grosse poitrine

La pose d’implant mammaire est une opération coûteuse. Elle peut être considérée comme esthétique ou réparatrice, et selon le cas, elle peut être remboursée ou non. Découvrez tout ce qu’il faut savoir concernant cette opération et les conditions nécessaires pour obtenir un remboursement d’implants mammaires.

Les implants mammaires, pas seulement une question d’esthétique

Se faire opérer les seins en vue d’une pose d’implants mammaires est, dans la plupart des cas, une question d’esthétique. Grossir la poitrine, rendre les seins plus agréables au regard, la majorité des femmes font une telle opération uniquement pour avoir de plus beaux seins. Malheureusement, cette initiative n’est pas remboursée par la sécurité sociale, même en partie.

Par contre, s’il s’agit d’une opération de pose d’implants suite à une ablation des seins à cause d’un cancer ou à pour toute autre cause médicale, il s’agit d’une chirurgie réparatrice ou reconstructive. Dans ce cas, l’assurance maladie prend en charge l’opération.

Néanmoins, ce remboursement n’est pas systématique et la patiente doit obtenir l’aval d’un professionnel expérimenté, notamment d’un médecin de conseil de la caisse d’Assurance maladie. Ce dernier va évaluer si l’opération peut réellement être qualifiée de réparatrice.

Pourquoi est-il important de choisir une mutuelle qui rembourse les implants mammaires ?

Ce type d’opération est onéreux, le montant pouvant facilement atteindre les 4 500 €. Si la sécurité sociale ne prend pas en charge l’implant mammaire, ou uniquement en partie, il est important de trouver une mutuelle qui va se charger d’effectuer le remboursement.

A titre d’illustration, se faire opérer les seins peut vous incomber les charges et les tarifs suivants : les honoraires des chirurgien pouvant aller de 1 500 €  à 5 000 € selon la région et la réputation du chirurgien, les frais d’hospitalisation coûtant, en moyenne 300 €, l’anesthésie et la visite préopératoire qui coûte entre 50 € et 500 €, les prothèses mammaires pouvant coûter jusqu’à 1 000 €, et la visite post-opératoire qui vous sera facturée à 90 €, environ.

Il existe des mutuelles qui proposent des packs liés à la chirurgie esthétique, incluant les opérations d’implant mammaire. Lorsqu’une mutuelle rembourse les implants mammaires, elle englobe, généralement, toutes les dépenses relatives à l’opération, à l’hospitalisation et les dépassements d’honoraires des praticiens.

Quoi qu’il en soit, il est important de bien se renseigner sur la mutuelle en question. En effet, ce ne sont pas toutes les mutuelles qui proposent le remboursement des implants mammaires, surtout lorsque l’opération est considérée comme esthétique.

Quels sont les frais pris en charge ?

La prise en charge de l’implant mammaire englobe de nombreux frais qui lui sont relatifs. A titre d’exemple, la prothèse mammaire interne bénéficie d’un remboursement à hauteur de 370 €. S’il s’agit d’une prothèse mammaire externe transitoire, le remboursement s’élève à 25 €. Enfin, dans le cas d’une prothèse mammaire externe simple ou complexe, le remboursement peut aller jusqu’à  240 €.

Le remboursement peut concerner aussi bien un sein ou les deux selon les besoins de la patiente. De plus, il faut observer un délai de 18 mois entre le remplacement de la prothèse mammaire. La mutuelle peut se charger du remboursement du soutien-gorge spécial pour prothèse mammaire.

Dans le cas d’une affection longue durée ou ALD, la prise en charge des frais hospitaliers, des consultations, du transport médical et des indemnités d’arrêt maladie est intégrale. Néanmoins, des frais supplémentaires restent à la charge de la patiente, notamment les frais d’hospitalisation liés au choix d’une chambre individuelle, le confort (télévision, internet…), les dépassements d’honoraires et la franchise médicale pour le transport sanitaire.