Tout ce que vous devez savoir à propos des fleurs de CBD

0
32
à propos des fleurs de CBD

Les fleurs de CBD contiennent des substances cannabinoïdes qui se trouvent généralement dans le cannabis. Pour sa commercialisation, le CBD s’extrait par différentes techniques et est vendu sous différentes formes comme de l’huile, des feuilles sèches et même sous forme de bière.

Le cannabidiol extrait s’utilise aussi pour traiter certaines maladies. Mais la consommation de cette substance issue des fleurs de CBD doit suivre les indications d’un médecin. Cette prescription évitera les effets secondaires. La commercialisation du cannabidiol reste floue, mais elle demeure légale tant qu’un certain taux est respecté.

À propos des substances dans les fleurs CBD

La substance dans les fleurs de CBD se nomme cannabidiol ou CBD. Le cannabidiol ou le CBD prend part parmi les substances cannabinoïdes présentes dans les fleurs du cannabis. Cette substance dispose de la plus grande concentration de cannabinoïde du cannabis après le THC ou le Tétrahydrocannabinol.

Toutefois, malgré ce taux élevé de concentration, le CBD reste inoffensif sur le système-endocannabinoïde. En effet, cette substance n’est pas addictive et elle ne possède pas d’effet psychoactif euphorisant.

Les techniques d’extraction du cannabidiol dans les fleurs CBD

Il existe deux méthodes pour extraire les substances CBD.

  • L’extraction par solvant

Cette procédure d’extraction s’utilise pour extraire toutes les substances contenues dans une fleur CBD. Toutefois, la substance de cannabidiol obtenue disposera d’une qualité moyenne.

  • L’extraction au CO2

Pour cette technique, le CBD demeurera la seule substance à isoler. Cette méthode extraira uniquement le cannabidiol et délaissera les autres substances. Ainsi, le résultat obtenu est plus très satisfaisant, car cette extraction procurera une substance de CBD très pur.

substances dans les fleurs CBD

Les bienfaits du CBD sur la santé

Les substances de cannabinoïde contenues dans les fleurs CBD servent à traiter différentes pathologies. Malgré l’inexistence des effets psychoactifs, la consommation des médicaments contenant du CBD ou de la substance en question doit suivre une prescription médicale.

  • Des effets relaxants, anti-inflammatoires, neuroprotecteurs

Les propriétés pharmacologiques du CBD permettent à cette substance de traiter les troubles d’anxiétés grâce aux effets anxiolytiques. De plus, les effets anti-inflammatoires contenus dans le cannabidiol aideront à mieux supporter les douleurs.

Certaines études ont aussi démontré que la consommation de CBD aide à traiter les symptômes de la schizophrénie et la maladie de Parkinson.

  • Un traitement contre les formes d’épilepsie

Commercialisé en France, un médicament nommé Epidyolex peut servir de traitement pour certaines formes d’épilepsie. Ce médicament contient un grand taux de CBD. Et avec de fortes doses souscrites par un médecin, le cannabidiol pourrait s’utiliser pour lutter contre certaines formes d’épilepsie chez les enfants.

Les effets secondaires provoqués par la consommation du cannabidiol

Les effets bénéfiques de cette substance sont indéniables. Mais l’excès de consommation du cannabidiol provoque quelques effets secondaires comme de légers troubles digestifs, bouche sèche, perte d’appétit, etc.

Néanmoins, les contrecoups de la consommation à fortes doses ne doivent pas être négligés. Effectivement, la surconsommation de cette substance peut provoquer des diarrhées, des somnolences, des troubles hépatiques et des vomissements.

Les méthodes de consommation des fleurs CBD

En 2018, la vente des fleurs CBD sur le marché et sur des sites en ligne a connu un grand essor. Pour profiter de ses bienfaits, des variétés de modes de consommation ont vu le jour.

Consommation sous forme d’huile

La fabrication de l’huile CBD commence par l’extraction de la molécule de cannabidiol contenu dans les fleurs CBD. Pour réaliser cette extraction, la plante de cannabis doit être diluée dans une huile support. Les huiles d’olive, de noix de coco ou de chanvre conviendront pour cette extraction.

L’huile de CBD obtenu sera présentée dans une sorte flacon muni d’une pipette. Il faut modérer la consommation en raison des concentrations différentes des gouttes qui varient en moyenne entre 5 % à 20 %. Toutefois, le choix de l’entreprise pour se procurer de l’huile CBD sera important afin d’obtenir le produit légal.

Consommation sous forme de fleurs sèche

Les fleurs séchées contiennent un taux de CBD moyenne de 3 % à 9 %. Pour les consommer, il faut d’abord les infuser. Au final, on obtient une tisane aux fleurs de CBD. Pour améliorer son gout et pour la parfumer, certaines entreprises ajoutent quelques arômes.

consommation du cannabidiol

Consommation sous forme de cristaux

Ces cristaux de CBD proviennent de l’extraction au CO2. Les molécules pures isolées des autres substances de cannabinoïde obtenues se transforment en cristaux pour créer des produits concentrés de cannabidiol.

Consommation sous forme d’E-liquide et booster

La substance du cannabidiol est aussi consommable sous forme d’e-liquide. Dans ce cas, elle sert à accompagner une cigarette électronique. De plus, cette substance issue des fleurs CBD se consomme sous forme de booster comme les boosters de nicotine.

Le taux moyen de CBD dans les boosters à faible concentration demeure 100 mg/ml. Pour les produits à forte concentration, ce taux est assez élevé et peut atteindre jusqu’à 2000 mg/ml.

Consommation sous forme de bière

En effet, une bière qui contient du cannabidiol existe. La brasserie Ziegler a créée une bière au CBD. Le taux de CBD qui s’y trouve est de 10 mg par 33 cl. La marque productrice se nomme Luna’In.

Légalisation du CBD ou cannabidiol en France

La substance du CBD ne détient pas encore de cadre légal. Néanmoins, en France, son utilisation reste tolérée par la loi. Effectivement, des entreprises ont créé le commerce des produits à base de CBD en 2018. Toutefois, le taux de THC dans ces produits doit être inférieur à 0,2 % pour les plants de chanvres. Et pour les huiles, les gélules, e-liquide et boosters, ce taux doit être de 0 %.

En novembre 2020, un procès entre l’entreprise Kanavape et l’état français auprès de la Cour de Justice de l’Union européenne a démontré que le CBD ne possède ni d’effet psychotrope ni d’effet néfaste sur la santé. De ce procès, la CJUE a jugé illégale l’interdiction de la commercialisation du CBD en France.

Ainsi, son utilisation reste légale pour les allégations thérapeutiques. De même, la Cour de cassation française rend un verdict plus clair le 23 juin 2021. Le cannabidiol devient légal sous forme de plante.