Kinésiologie : comprendre les bienfaits de cette médecine douce

0
266
Les origines de la kinésiologie

La Kinésiologie fait partie des pratiques dites de médecine douce. On la définit comme une pratique destinée à favoriser le bien-être physique, mental et social via diverses méthodes mises en place par un praticien.

Comme certaines médecines douces, la kinésiologie gagne en intérêt en France, et de nombreux patients se tournent vers des kinésiologues afin d’améliorer leur bien-être ou mieux gérer leur stress par exemple. Pour comprendre comment cela fonctionne, il faut se pencher sur les principes de la kinésiologie.

Les origines de la kinésiologie

La kinésiologie est une pratique qui provient directement des États-Unis, mis au point par le docteur Goodheart, chiropraticien. C’est lui-même qui a mis au point les différents tests à la base de la kinésiologie et qui sont encore utilisés aujourd’hui.

Pour comprendre comment fonctionne la kinésiologie, un des principes clés est l’analyse et l’observation des réactions musculaires d’un individu. Un signe de manque de réaction musculaire indiquerait un problème et travailler sur ce muscle pourrait améliorer le bien-être, la santé émotionnelle ou simplement physique du patient.

C’est une pratique qui encore relativement jeune puisqu’elle démarre autour des années 1960 en voyant les premiers thérapeutes apparaître progressivement. Les premiers professionnels voient le jour et l’objectif est de réussir à agir en rétablissant l’équilibre et la circulation des énergies vitales dans le corps.

Petit à petit, plusieurs méthodes vont se développer autour de la kinésiologie, comme le Touch for Health le Three in One Concepts ou encore le Brain Gym. Ce sont des méthodes et pratiques que l’on peut découvrir en faisant une formation dans un centre Eki Vie.

Les bienfaits de la kinésiologie

Les bienfaits et les applications de la kinésiologie sont nombreux. La kinésiologie n’est d’ailleurs pas praticable sans avoir suivi une formation agréée par la Fédération Française de Kinésiologie. Néanmoins, on trouve des pratiquants venants généralement d’autres champs de la médecine douce, comme les ostéopathes, les chiropraticiens ou encore les naturopathes.

Le kinésiologue ne peut pas agir en tant que médecin, c’est-à-dire qu’il n’établit pas de diagnostic médical. En cas de véritable problème de santé ou de maladie, le kinésiologue peut rediriger la personne vers un médecin.

Le kinésiologue, lui, va apporter son expertise afin d’aider la personne dans son bien-être. Il peut y avoir plusieurs domaines d’application, le développement personnel, la résolution de conflit, la gestion du stress ou de l’anxiété…

Pour parvenir à des résultats, le praticien va passer en revue le tonus musculaire du patient et faire des manipulations. Il s’agit de comprendre l’état du patient dans son intégralité, non seulement son physique, mais aussi son mental et ses émotions.

Devenir kinésiologue

N’importe quel praticien ne peut pas prétendre au titre de kinésiologue, c’est un titre protégé par la Fédération Française de Kinésiologie. Pour obtenir ce titre, il faut donc entre autres suivre une formation d’au moins 600 heures ainsi que des heures de pratiques réelles avant d’obtenir son expertise.

C’est un domaine en développement, tant du point de vue de l’intérêt des pratiquants, mais aussi des Français, qui sont à la recherche de méthodes alternatives pour traiter des problèmes tels que le stress ou la fatigue autrement qu’avec des médicaments.